Arnaques aux devis et faux clients

Constats des arnaques avec usurpation d'identité

Selon une étude d’Euler Hermes, 7 entreprises sur 10 sont victimes d’au moins une tentative de fraude (chiffre 2019). En revanche, je ne pensais pas être confrontée à des arnaques aux devis et faux clients en tant que free-lance.

En moins d’un mois, j’ai reçu plusieurs fausses demandes de devis avec usurpation d’identité. J’explore donc la question. Certaines arnaques sont faciles à repérer car trop de « fotes ». Des signatures qui n’en sont pas. J’ai même vu des fautes sur le nom du propre gérant à qui on prend l‘identité. Mais d’autres demandes sont rédigées sans fautes, avec un numéro de tél, un mail qui n’apparait pas “douteux”, voire même une ébauche de brief. 

Sans aucun doute les escrocs ont de l’imagination et de l’aplomb pour monter de telles magouilles.

La méthode des arnaques

Nous (freelance graphiste) répondons à une demande de devis déposée sur les pages jaunes ou réseaux sociaux. 

Avant d’établir un devis, nous scrutons la société (Siret, activité, cible etc.) : tout est en ordre nous envoyons donc le devis : 500 €.  Mais les escrocs usurpent l’identité complète d’un gérant/chef d’entreprise. Se servent de son numéro de Siret et se font passer pour lui ou elle. 

Pendant ce temps là, le faux client (ou le vrai malfrat) vous envoie un chèque de 2000 € ou vous demande un rib pour effectuer un virement. Vous lui envoyez, il a  donc vos coordonnées bancaires. Puis, prétextant une erreur de sa comptabilité, le client vous demande de le rembourser par virement de 1500 €. Vous constatez l’arrivée des 2000 € sur votre compte, et faites donc le virement de 1500 €. Le client empoche vos 1500 €. Hélas, votre banque vous notifie le refus du chèque de 2000 €.  

L’explication de l'arnaque

Lorsque vous déposez un chèque, la somme correspondante apparaît sur votre compte au bout d’un jour ouvré, mais cet argent n’est pas réellement disponible. En effet, un délai entre 8 jours à 1 mois est nécessaire pour que le chèque soit vérifié et crédité. Si ce chèque est en bois, la somme n’apparait plus sur de votre compte. 

Le faux client peut, également, envoyer lui-même un chèque frauduleux à votre banque en utilisant votre RIB et en usurpant votre identité.

(Mes sources pour rédiger la méthode et l’explication des arnaques : Kob-one et Shine).

Alors que faire ?

En amont : Etre vigilant(e) sur : 

  • les fautes d’orthographe
  • la brièveté des messages et le caractère urgent de la demande
  • les incohérences des données (on demande une carte de visite avec un ancien siège social – par exemple). Néanmoins pour repérer  des incohérences cela demande des recherches et donc du temps. Pas forcément que cela à faire…
  • de vérifier sur signalarnaques.com si la supercherie est déjà déposée par de bienveillants internautes. Et pour vous, de déposer celles que vous avez relevées.

Si on découvre le pot aux roses après coup :

  • contactez votre banque au plus vite et faites opposition sur le chèque ou le virement que vous avez émis. Le paiement pourrait être bloqué. 
  • Signaler l’escroquerie  
Peut-être est-ce naïf de rédiger cet article, les escrocs peuvent s’en servir pour se rendre indétectables ? Faut-il porter plainte contre x ? Attendre maximum 1 mois pour voir si chèque ou virement sont provisionnés et que la somme reste bien sur notre compte ?

Et vous ?

Je m’éloigne de ma ligne éditoriale (histoire et culture) pour proposer ce billet car il me semble important de diffuser de tels procédés et réagir ENSEMBLE. 
Je suis donc preneuse d’autres bonnes pratiques pour limiter la perte de temps et le risque de s’exposer aux arnaques. 

A vos commentaires, vos expériences.

Cet article a 2 commentaires

  1. Marie-Eve

    Bonjour. Je viens de vivre le processus décrit dans votre article. Un client qui m’a contacté via les pages jaunes, vient de me verser 1575 € au lieu de 575 €, soit disant par virement, mais je pense plutôt par remise de chèque. Il me demande de lui rembourser le trop perçu. J’ai senti que c’était louche mais je ne comprenais pas l’arnaque. Merci pour vos explications je ne vais pas donner suite et signaler l’arnaque.

    1. Com voul voul

      Merci de votre commentaire, heureuse que vous ayez pu à temps couper court à cet escroc. Bonne continuation. Clotilde de Com’ voul voul

Laisser un commentaire